Démystifier les problèmes reliés aux racines d’arbres

Les arbres sont aimés pour leur beauté, leur apport en oxygène et la fraîcheur qu’ils procurent en été. Essentiels à l’écosystème urbain, ils augmentent également la valeur des propriétés. Toutefois, une crainte très répandue demeure en ce qui concerne les risques liés aux racines d’arbres. 

En effet, lorsqu’il s’agit de dégâts sur fondations, trottoirs et canalisations, les racines des arbres sont bien souvent pointées du doigt. Et pourtant, bien que les arbres puissent influencer la détérioration des infrastructures, leur véritable rôle serait plutôt celui de catalyseur. Ainsi, les racines de l’arbre ne feraient qu’amplifier des dommages déjà présents au niveau des tuyaux, des masses de béton et des fondations. 

Le développement des racines d’arbres

On croit à tort que les racines se développent de façon symétrique avec le port extérieur de l’arbre. C’est vrai en partie; la répartition des racines est en général proportionnelle à la largeur de la couronne de l’arbre. Cette dimension est toutefois approximative et ne correspond qu’à la largeur, non à la profondeur de l’arbre. Pour qu’un contact se fasse entre les racines et les infrastructures, il faut plutôt se fier à la hauteur de l’arbre. Idéalement, un arbre d’une hauteur de 10 mètres à maturité devrait être planté à une distance de 10 mètres de la maison. Il s’agit du scénario idéal; notez toutefois qu’il est possible de planter vos arbres à plus courte distance, à condition d’inspecter l’intégrité des infrastructures. Néanmoins, afin de maintenir une distance adéquate entre les racines ligneuses et la fondation, un arbre devrait toujours être planté à au moins trois mètres de votre maison.

Les racines sont-elles attirées par l’eau des tuyaux?

La quête fondamentale d’une racine est de chercher de l’eau pour nourrir l’arbre. De fait, beaucoup de gens sont inquiets de voir leurs tuyaux envahis par les racines. Pourtant, les racines se développent de façon totalement aveugle : elles ne détectent pas l’eau à distance. Si une racine entre en contact avec un tuyau, elle le contournera. Par contre, si des fissures déjà présentes sur le tuyau laissent s’écouler de l’eau, la racine restera dans ce milieu humide et proliférera, risquant ainsi d’obstruer le conduit et de l’infiltrer. Une bonne façon d’éviter la rencontre de racines avec vos tuyaux est de respecter la distance de trois mètres entre l’arbre et la maison. Sinon, les racines appliqueront une pression sur le tuyau, et le feront craquer.

Les arbres et l’assèchement du sol

Un sol asséché laisse un vide de terre (surtout dans le cas des sols vaseux) qui peut faire bouger la fondation d’une maison. Vos arbres ne sont pas nécessairement les seuls coupables; s’ils peuvent contribuer à l’assèchement du sol, ils contribuent également au maintien de l’humidité. Ils sont aussi essentiels pour drainer le sol lors de pluies abondantes, de même qu’ils stabilisent la terre et la protègent des glissements de terrain. Vérifiez si votre fondation a été creusée assez profondément (au moins 1,5 mètre), et si votre terre a tendance à s’assécher, vous pouvez simplement l’arroser au besoin. 

Comment prévenir les problèmes reliés aux racines d’arbres?

En comprenant que les arbres ne sont pas les seuls à mettre au banc des accusés lorsque surviennent des dégâts, il devient possible d’établir des mesures de préventions afin d’éviter de les abattre inutilement. 

Faites inspecter vos fondations pour vous assurer qu’elles sont suffisamment étanches et profondes. Si toutefois la distance minimale de trois mètres entre l’arbre et la maison n’est pas respectée, il se peut que l’abattage soit votre seul recours. 

Vous cherchez l’avis d’un expert en arboriculture? Pour obtenir les services de professionnels expérimentés, faites confiance à Émondage SBP!